Livres

Auteur : Julius von Sachs
HISTOIRE DE LA BOTANIQUE du 16e siècle à 1860
Avant-propos de Nicolas Robin

Ferdinand Gustav Julius von Sachs est né le 2 octobre 1832 dans la ville allemande de Breslau en Silésie (actuellement Wroclaw en Pologne). Après la mort de ses parents, il est accueilli dans la maison du physiologiste Jan Purkinje (1787-1869) à Prague, pour qui il travaille comme assistant et dessinateur scientifique. Sous le regard protecteur de Purkinje, il étudie à l’université de Prague et développe un intérêt tout particulier pour l’anatomie et  la physiologie végétale. Après avoir soutenu son doctorat et sa thèse d’habilitation dans cette même université, il y obtient une charge d’enseignement (en tant que Privatdozent) entre 1857 et 1859. Fort de sa solide formation en sciences de la nature et de cette première expérience, il entame ensuite une brillante carrière académique, tout d’abord comme assistant à l’académie forestière de Tharandt près de Dresde, puis à l’école polytechnique de Chemnitz et à l’académie d’agronomie de Poppelsdorf près de Bonn. En 1867, il prend la suite d’Anton De Bary (1831-1888) comme professeur de botanique à l’université de Fribourg, puis en 1868, il accepte la chaire de botanique de l’université de Würzburg, dont il sera également le recteur en 1871 et 1872. Malgré de nombreuses offres de chaires prestigieuses comme celles des universités de Vienne, Berlin, Heidelberg ou Dorpat, Sachs restera à Würzburg jusqu’à sa mort, le 29 mai 1897.

 

Julius von Sachs offre dans son Histoire de la botanique non pas une réflexion historique mais un témoignage sur ce qui selon lui constitue les fondements de la botanique moderne. Les propositions théoriques de Darwin occupent donc tout naturellement une place importante dans l’écrit de Sachs. Il consacre ainsi une partie de son introduction à mettre en avant les apports pour l’histoire de la botanique et des sciences de la théorie de Darwin qui "possède surtout le mérite historique d’avoir établi la netteté et la clarté là où régnait la confusion, et d’avoir remplacé, dans le domaine de la systématique et de la morphologie, les idées scolastiques par un principe qui se rattache aux sciences naturelles."

ISBN : 978-2-908965-35-6
15 x 21 cm, 600 pages
(Epuisé)