Livres

Auteur : Jacques LÉONARD
MÉDECINS, MALADES ET SOCIÉTÉ
DANS LA FRANCE DU XIXE SIECLE
Textes runis et prsents par : Claude BÉNICHOU

Historien de la médecine de réputation internationale, Jacques Léonard nous a quitté le 1er août 1988 à l’âge de 52 ans. Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rennes 2, c’est au prix d’un travail acharné et d’une rigueur sans faille qu’il est parvenu à faire de cette discipline, un passage obligé, de l’historiographie moderne.

Logeant la médecine "entre savoirs et pouvoirs", en un lieu où l’élaboration des connaissances noue des rapports subtils avec le politique, Jacques Léonard propose une réflexion toujours claire et d’une profonde sensibilité sur la nature des liens qui unissent la santé publique et privée à la question sociale.

Ainsi en est-il de la conquête du pouvoir par une médecine scientifique, dans laquelle guérisseurs, religieux ou charlatans seront l’objet d’un traitement alternant défis, concessions réciproques, qui se conclura, parfois, sur la possibilité d’un partage des tâches.

Ainsi en sera-t-il de la médicalisation des rapports sociaux au travers des débats relatifs à l’amélioration de l’espèce (l’eugénisme), la colonisation, l’alcoolisme… qui révèlent des enjeux théoriques multiples et cruciaux. L’analyse de la constitution du pouvoir médical débouche directement sur l’intelligibilité du pouvoir politique en général. La figure du "malade imaginaire" serait alors une fiction, double, à repenser sous cet angle.

Cet ouvrage restitue ce cheminement, en présentant une sélection cohérente d’articles écrits entre 1975 et 1987.

Comme le souhaite dans son éclairante préface, Jean-Pierre Peter : "Puisse ce livre qui est tout grâce à l’événement de cette publication ultime, marquer et prolonger l’appel vigilant du maître d’équité."

Préface de Jean-Pierre Peter  

Ouvrage publié avec le concours du Centre National des Lettres

ISBN : 978-2-908965-01-8
Ouvrage broché, 15 x 21 cm, 287 pages
30 euros